• Sydney

    Jeudi nous avons pris l’avion pour Sydney. On a rendu la voiture à 10 heures, et on a dû attendre jusqu’à 13 heures pour embarquer. On avait prévu beaucoup de marge, mais finalement on a rendu les clés en moins d’une minute, on a passé la sécurité en moins de 5… C’est un aéroport minuscule, il n’y a même pas de vraies portes d’embarquement, en fait on sort directement sur le tarmac en suivant bien les passages piétons et hop, dans l’avion ! Du coup pendant nos 3 heures d’attente on a pu regarder la télé. Jeudi était un jour férié, « l’Anzac Day », qui commémore les militaires Australiens et Néo-Zélandais tombés pendant les différentes guerres. C’est un mélange de nos 11  novembre et 8 mai, ainsi que de notre 14 juillet, car ils font défiler leurs militaires. Mais attention, ça n’a rien à voir avec notre défilé sur les champs Elysées. Ici c’est à la bonne franquette si on peut dire, ce sont des jeunes filles en mini short qui tiennent les drapeaux, à côté du grand père qui défile en fauteuil roulant, et on met quelques écoliers au milieu de tout ça. Il y a aussi des moments qui font plus « cérémonie », notamment quand les politiques déposent des gerbes de fleurs sur les stèles commémoratives. 

    On a finalement embarqué, nous on adore prendre l’avion avec de bonnes compagnies car ça nous permet de rattraper notre retard ciné ! En rentrant en juillet on sera preneur de tous les dvd sortis ces derniers mois (ou dvix !) que vous pourrez nous passer… On a raté tellement de films !

    On est arrivé sans problème, on s’est installé dans une bonne auberge, on a choisi un dortoir de 10. Normalement c’est la dernière fois du voyage qu’on prend une chambre partagée! Nous voilà donc dans notre dernière étape australienne : Sydney. On va y rester 3 jours avant notre départ pour la Thaïlande lundi matin.

    Vendredi matin, réveil tranquille, la nuit s’est bien passée, personne ne ronfle (ou en tout cas pas trop fort) et surtout les gens sont respectueux, ce qui est assez rare dans un dortoir ! On réfléchit à ce qu’on veut voir dans la ville, on lit les guides, les brochures… Et on tombe sur une brochure « Free tour in sydney ». Nous, dès qu’il y a le mot gratuit dans quelque chose, ça nous intéresse. En fait, ce sont des étudiants de Sydney qui proposent gratuitement de faire visiter la ville pendant 3 heures. Alors pourquoi pas ? Ca nous permettra peut-être d’apprendre des choses sur la ville.

    On va donc au point de rendez-vous, on est une dizaine de personnes et le guide à l’air sympa, mais dès qu’il se met à parler… Oups, j’ai vraiment pas compris un mot de ce qu’il disait. Aurélie un peu plus, mais on se dit que 3 heures ça risque d’être long. Du coup, Aurélie va lui demander gentiment si c’est possible de parler un peu plus doucement pour nous. Il explique que c’est parce qu’il est tout stressé, mais qu’il va faire attention (apparemment c’était une de ses première visites). On croyait être devenu super bon en anglais… Mais je crois que c’est « l’australien » qu’on ne comprend pas bien en fait !

    Bref, on commence la visite par le town hall, qui est une grande salle de spectacle (pour info Lady Gaga y est venue il y a pas longtemps…), mais je n’ai pas fait de photos, c’est en rénovation et on ne voit rien de la façade. Juste à côté il y a le Queen Victoria Building, un grand centre commercial avec plein de boutiques de luxe, l’intérieur est super joli :

    Sydney

    Sydney

    On traverse la ville, on passe au milieu de grands buildings, ça faisait longtemps :

    Sydney

    On passe devant l’église Ste Marie, qu’on trouve vraiment belle, coup de cœur d’Aurélie :

    Sydney

    Sydney

    Le guide nous explique que c’est presque le plus vieux monument du pays, construit au début des années 1800, mais qu’il a entièrement brûlé et dû être reconstruit plus tard. Le guide s’excuse en rigolant de parler de « vieux monuments », il sait qu’il y a beaucoup d’européens dans le groupe, et effectivement les vieux monuments chez nous ne datent pas du 19 ème ! On se rend compte que c’est vraiment un pays jeune.

    La Sydney Tower, qui ressemble beaucoup à la Sky tower d’Auckland :

    Sydney

    On est passé devant l’hôpital, il y a un gros sanglier en bronze (c’est de l’art), dont il faut toucher le groin car ça porte chance :

    Sydney

    Il y a aussi un homme assis sur un banc, c’est de l’art aussi. Ils sont assez branché art moderne dans cette ville :

    Sydney

    Il nous a fait découvrir le quartier « the rocks » qui est le premier endroit où les colons se sont installés. On a aimé s’y promener, c’est très différent des grattes ciel, une ambiance particulière.

    On voit encore pas mal de trucs (je n’ai pas tout pris en photo) et on arrive devant le célèbre opéra de Sydney :

    Sydney

    Et aussi le célèbre pont de Sydney :

    Sydney

    On a eu de la chance, on est arrivé au moment du coucher de soleil, ça donne de belles couleurs au ciel :

    Sydney

    Sydney

    Voilà, la visite se termine. Le guide était bien sympa, même si ça a été difficile de le comprendre. Il nous a raconté pas mal d’anecdotes sur les monuments, par exemple une à propos de l’inauguration du pont. Ils avaient demandé à un politicien de couper le ruban lors d’une cérémonie en grande pompe, mais un habitant a décidé de le devancé et a coupé le ruban, car il voulait que ce soit un homme du peuple et non un politique qui fasse ce geste. Qu’à cela ne tienne, ils ont refait un nœud au ruban, et le politicien l’a re-coupé pour la photo officielle. Le « criminel » a été condamné à payer des dommages et intérêts de 5 pounds, dont 3 pour rembourser le ruban !

    On a passé un bon après midi, mais on s’est rendu compte qu’il n’y avait pas grand-chose à voir dans cette ville. Si on l’avait visitée par nous même, je pense qu’on en aurait fait le tour en 1 heure !

    Samedi matin, on s’est réveillé plus tôt, on a décidé d’aller voir la plage de Manly, accessible en ferry. On part de l’auberge à 10 h (oui, quand on dit tôt… C’est pas 7 h non plus, sinon on dit « très tôt », tout est dans la nuance !) et on se dirige vers le port en passant par le jardin botanique, qui se trouve juste à côté de l’opéra. On a pu faire encore des photos :

    Sydney

    Sydney

    Sydney

    On prend le ferry, on arrive à Manly Beach à 12h30 et la première mission est de trouver à manger. Ca fait depuis un moment qu’on a envie de manger une pizza, alors on se cherche une pizzeria, mais il y a rien du tout. On tourne un moment et on tombe sur « Domino’s pizza ». Bon, je sais que ça ne fait pas grand restaurant, mais au moins on a pu manger notre pizza ! Et Aurélie a enfin pu manger son coulant au chocolat trop trop trop bon de chez Domino’s. Par contre je ne sais pas si vous avez déjà essayé de manger un coulant au chocolat sur une plage, sans fourchette ni cuillère, mais c’est vraiment pas facile !

    On n’avait pas envie de lézarder sur la plage, du coup on a marché sur un sentier côtier (et on s’est perdu, très mauvaise signalisation !). Du coup ça nous a bien occupés, et on a fait de jolies photos :

    Sydney

    Sydney

    Sydney

    Sydney

    On a repris le ferry et on a pu faire de jolies photos de l’opéra de Sydney depuis le bateau. Ca commence à se sentir que l’Opéra est à peu près le seul joli monument de Sydney nan ?

    Sydney

    Sydney

    Avant de rentrer à l’auberge, on est allé visiter un musée dans le quartier « the rocks » sur l’histoire de la colonisation. Une première salle consacrée aux Aborigènes, et ensuite l’arrivée des premiers colons.

    Dès l’Independence des colonies américaines (1781 je crois, à vérifier), les anglais ont été confronté à un problème : ou envoyer leurs bagnards ? Ils se sont alors rappelés de l’existence de cette grande île qu’est l’Australie, et ils ont envoyé un premier bateau en 17GGGGGGGGG. Encadré par des militaires, ils ont construit petit à petit le quartier, puis d’autres anglais sont arrivés, pas mal de chinois aussi, et la colonie s’est rapidement agrandie. Le musée était tout petit mais c’était intéressant.

    De retour à l’auberge on s’est installé dans la cuisine, on a discuté avec un français qui vient d’arriver avec un visa vacances-travail et qui cherche à gagner le l’argent… Quand on vous dit qu’on est les seuls français à n’être là qu’en tant que touristes !

    Et aujourd’hui, journée repos, où on n’a pas arrêté une minute !

    Vous allez me dire, mais qu’est ce que vous avez donc tant à faire si vous ne visiter pas ? Tout ça :

    *faire une lessive

    *faire les sacs

    *réserver notre bus pour l’aéroport pour demain 7 heures

    *essayer de remplir notre déclaration en ligne, on n’a rien compris, on a abandonné, on délègue ça à notre famille !

    * écrire cet article, choisir les photos, charger les photos une par une, le mettre en ligne

    *écrire le bilan de l’Australie

    *relire et mettre en page « notre avis avant » sur la Thailande, programmer la mise en ligne

    *écrire la lettre de Loustic aux élèves de Cécile qui, comme ils nous l’ont expliqué dans leur dernière lettre : « des fois on est sage et des fois on n’est pas sage ». On veut bien y croire !

    *se lancer dans la préparation du programme de la thailande

    *savoir que la priorité numéro 1 est de se rendre tout de suite à l’ambassade de Chine pour essayer d’avoir notre visa

    *aller sur le site officiel, télécharger le dossier (5 pages !), rassembler les documents : déclaration d’impôts, relevé de compte en banque, attestation d’assurance rapatriement, réservation d’hébergement et tout le reste…

    * se rendre compte qu’il faut une attestation en anglais de notre employeur

    *envoyer un mail au chef de Nico pour demander ça

    *retourner sur le site de l’ambassade pour regarder les horaires d’ouverture

    *se rendre compte que l’ambassade est fermée lundi 29, mardi 30, mercredi 1 à cause des vacances thaïlandaises, samedi 4 et dimanche 5 à cause du weekend, et lundi 6 à cause des vacances chinoises ! Et après on dit que les fonctionnaires français bossent pas assez…

    *Bref, se rendre compte que l’obtention de ce visa va être encore plus compliquée que prévu

    *Se dire qu’on va commencer par l’obtention du visa indien, un peu moins compliqué (mais quand même…)

    C’est beau les vacances !

    Aller, on se retrouve en Thaïlande ! Biz à tous

     

     

    « Dans l'Outback Jours 5 et 6 : Les Monts Olgas et UluruBilan Australie »

  • Commentaires

    1
    PASCANDRE Profil de PASCANDRE
    Dimanche 28 Avril 2013 à 17:32

    coucou les globes troteurs

    C'est compliqué les vacances !!!!! Je vous plains !!!! Des formulaires à remplir, la lessive à faire, les visites à prévoir, vous allez vous ennuiez lorsque ils va falloir reprendre la routine quotidienne alors continuer à en profiter c'est toujours aussi plaisant de vous suivre.

    Bisous à tous les deux 

    Pascale

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :