• Bikaner et Mandawa

    Aujourd’hui on est jeudi. On va dire au revoir à notre chauffeur et demain on dit au revoir à l’Inde. Je crois qu’on n’a jamais été aussi content de partir d’un pays. On est même en train de compter les heures avant de partir… Bref, avant on va quand même vous parler de ce qu’on a visité hier.

    On était donc à Bikaner mardi matin. La seule chose qu’on a eu envie de visiter c’est le fort, oui encore un, mais cette fois c’est le dernier. Notre chauffeur nous dépose, achète les billets pour nous (va savoir pourquoi…) et on attend un moment car dans le prix de la visite une visite guidée est incluse. Devant nous il y a un groupe d’une vingtaine d’indiens et on aperçoit un couple qui parle français. On part donc faire la visite avec les indiens, et ce couple. Le guide commence à parler, mais tout en indien, on pense qu’il va traduire en anglais après… Mais non, la visite sera intégralement en indien… Bon, alors nous en indien à part « namaste »…, on ne connait rien d’autre. Peut-être qu’ils font un effort quand il y a une majorité de touristes occidentaux, mais là, pour 4, le guide n’avait pas envie de faire du bilingue. Tant pis, du coup on reste derrière avec le couple de belges, et on s’est débrouillé avec notre guide papier qui donnait quelques indications. Bon, je vous avoue qu’on n’a pas tout bien compris ce qu’on voyait. De toute façon, les forts commencent un peu à tous se ressembler ! Voilà les photos :

    La cour principale :

    Bikaner et Mandawa

    Admirez la couleur de l’eau :

    Bikaner et Mandawa

    Oui, c’est bien de l’eau croupie, on voit que c’est bien entretenu !

    Le sol de la cour suivante est super joli :

    Bikaner et Mandawa

    Une belle pièce, on ne sait plus à quoi elle servait…

    Bikaner et Mandawa

    La chambre du maharaja :

    Bikaner et Mandawa

    Encore une autre pièce, mais je trouve la déco beaucoup trop chargée :

    Bikaner et Mandawa

    Voilà, la visite est finie. Désolé, mais on n’a pas été subjugué par ce fort, ce qu’on a le plus aimé, ça a été de discuter avec les 2 belges ! Ils passent trois semaines de vacances en Inde, et comme nous, leur arrivée à Delhi a été… difficile ! Ils voulaient tout visiter en train et en bus, mais on renoncé dès le deuxième jour ! La gare de Delhi les a bien refroidis, avec toutes les arnaques possibles et inimaginables ! Du coup ils ont opté pour une voiture avec chauffeur, mais quand ils se sont rendu compte qu’ils payaient le double de nous pour le même service, ils ont été franchement dégoutés ! On leur a passé les coordonnées de notre agence puisqu’ils ont un trajet jusqu’à Varanasi qu’ils n’ont pas encore réservé, cette fois ils auront un meilleur prix. Ca nous a fait du bien de discuter avec eux, on se rend compte qu’on n’est pas les seuls à trouver ce pays bien difficile !

    Vers 11h on part de Bikaner en direction de Mandawa (ville connue pour ses peintures sur les murs des vieilles maisons…), dernière étape avant notre retour à Delhi. En fait on s’y arrête surtout pour couper la route jusqu’à Delhi, parce que les fresques sur les murs…, c’est pas vraiment ce qui nous passionne ! On roule un moment et on arrive dans un petit village à 40 km de Mandawa. Il y a plein de voitures arrêtées, on ne comprend pas ce qu’il se passe. On avance un peu et on voit une ENORME flaque au milieu de la route. Notre chauffeur nous dit « c’est inondé ». Non, sans déconner !! Bon ben il va falloir oublier la rue principale et passer dans le village, où la voiture sera presque plus large que les rues !! Notre chauffeur s’est perdu pas mal de fois, il demandait à tout le monde où était la route. C’est vraiment impossible de conduire dans ce pays !! Voilà à peu près à quoi ressemblent les routes qu’on a prises :

    Bikaner et Mandawa

    Ca donne envie ? Après tout ça on arrive à Mandawa. On a choisi notre hôtel nous même, on n’a pas voulu aller dans l’hôtel que notre chauffeur nous a conseillé… On arrive devant la porte, le gérant nous montre plusieurs chambres… On est OK, on reste là ce soir. On retourne à la voiture, il y a deux types à côté de notre chauffeur. Le premier commence à nous parler (dans un très bon français) : « bonjour je m’appelle machin, si vous voulez on va visiter la ville ce soir, il faut un guide sinon vous allez vous perdre, c’est OK ? Je viens vous chercher à 17h. Ok ? C’est bon ? Comme ça on visite ce soir, je vous fait un bon prix, après mon copain il a une boutique, il vend du tissu, vous irez aussi dans sa boutique, c’est pas cher, t’es pas obligé d’acheter… » Oooooooooooohhhhhhhhhh !!!!!! Vous allez vous détendre !!!!!!!!!!!!! On n’est même pas encore posé dans notre chambre, le sac est toujours dans le coffre, on va peut être attendre un moment avant de partir visiter. De toute façon on reste 2 nuits ici, on a le temps. « Demain alors ?? » On verra, mais pas ce soir en tout cas, laissez nous tranquille !!!!!!

    Bon, on dit à notre chauffeur qu’on reste là, il nous tire la gueule encore pire que d’habitude… (il va encore plus faire la gueule quand on va lui donner son pourboire à la fin). C’est à peine s’il nous répond quand on lui demande à quelle heure on part pour Delhi jeudi matin. Bon, cette fois, on en a la certitude, il touche des commissions en nous emmenant dans les hôtels de son choix… Pourtant on n’a franchement pas été pénible, jusque là on n’a jamais dit non aux hôtels qu’il nous a proposés. En tout cas on ne se sera pas fait un copain…

    On va se reposer dans la chambre, un resto, un film et au dodo.

    Mercredi on se réveille tranquillement vers 10h, l’hôtel est désert et on est en retrait de la route, bien au calme. Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas fait de grasse mat’. Il n’y a pas de courant ce matin, on commence à avoir l’habitude. Vers midi on part se chercher un resto dans la magnifique ville de Mandawa. On en trouve un, mais c’est marqué qu’il faut payer 70 roupies par personne pour avoir le droit d’entrer !!! Comme c’est une ancienne maison, en fait tu payes le droit de regarder les fresques sur les murs. Bon après négociations ils nous laisseront quand même entrer, on peut s’installer dans la salle du restaurant sans payer. Cette fois c’est sûr, on ne va pas aller faire la visite de la ville si à chaque fois que tu veux prendre une photo il faut payer !! Et pendant qu’on entre dans le restaurant, devinez qui nous retrouve… Et oui, le marchand de tissu d’hier !!!!!! Ils sont trop forts ces indiens ! « Après manger, vous venez dans mon magasin ? » On ne répond même pas.  On mange tranquillement, c’est bon, on est les seuls clients du jour, deux serveurs rien que pour nous… C’est souvent comme ça ! On ressort et notre cher ami est toujours là. « Vous avez promis de venir dans ma boutique, j’ai pas que du tissu, j’ai aussi des bijoux. Pas obligé d’acheter, juste vous regardez… » NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!!!!!!!!!!!!! On n’a jamais promis quoi que ce soit, alors lâche nous la grappe !! Au bout du 3 456 NON, il marche toujours à côté de nous ! Il n’y a que quand on retourne dans notre chambre qu’enfin il s’en va. Le courant n’est toujours pas revenu dans notre chambre, mais au 2ème étage, dans les meilleures chambres plus chères, il y a l’électricité, du coup on a le droit à une meilleure chambre !! Cool !

    On ne fera rien cette après midi, on n’a même plus envie de faire l’effort d’aller visiter. On n’a qu’une seule envie : quitter ce pays au plus vite !!!!

    Jeudi matin on part de Mandawa, les gens de l’hotel ont été supers sympas. Ils nous ont offert une bouteille d’eau, des bananes et nous ont même proposé de boire le thé gratuitement. Vu qu’on était tout seul, ils nous ont chouchoutés !!

    On retrouve notre chauffeur et on part en direction de Delhi. Une longue route nous attend ! On s’arrête à midi pour manger dans un resto et en sortant de la voiture notre chauffeur nous dit : « après avoir mangé, il faudra me payer et pas oublier mon pourboire… ». Super, vivement la fin du repas… On mange et vient ensuite le moment de le payer. On lui paye ce qu’on doit, pas de problème. Vient ensuite le moment de donner le pourboire. Je lui tends les billets, il compte et dit :

    « 1500 ???? C’est tout ?? »

     « Ben ouais. C’est pas assez ? T’es pas content ?? (ça fait environ 20 euros) »

    « Non, c’est pas assez, vous avez jamais fait de shopping et en plus j’avais dis que c’était 10% de pourboire »

    « Ah bon, personne ne nous a dit de te donner 10 % . Ton boss nous à dit de donner ce qu’on veut»

    «Ok, je l’appelle… » 

    Il appelle son chef, on ne sait pas ce qu’il a dit, mais ça devait être du genre : « Eh, il y a les 2 grosses pinces, ils ne veulent pas me donner 10% de pourboire, je fais quoi ? Je les laisse sur le bord de la route… ?? »

    Au bout de 3 minutes, il nous dit : « OK, on y va ». Bon, on ne pensait pas que ça allait être aussi simple. Mais les 3 heures de route qu’il nous reste vous être longues… Tant pis, tu nous aimes pas, nous non plus !! On ne s’échangera pas nos adresses !! Et effectivement les 3 heures ont été longues, il ne nous a pas adressé la parole. Il nous a posé dans un hôtel (hors de prix) près de l’aéroport et nous a à peine dit au revoir…

    Dernière nuit ici, demain 6h, direction la Jordanie, vivement !!!!!!!!!!!

    « Jodhpur : la ville bleueBilan Inde »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :